Meta moteur
Comment utiliser Google en toute confidentialité ?

Comment utiliser Google en toute confidentialité ?

La politique de confidentialité unifiée de Google est entrée en vigueur le 1 er mars 2012. Cette politique de confidentialité permet à Google de transférer plus facilement les données des utilisateurs sur ses services, mais les préférences de confidentialité réelles sont restées inchangées.

Google a intégré la recherche, la messagerie électronique, YouTube, les réseaux sociaux. Les quelques exceptions à la politique de confidentialité unifiée incluent Books, Chrome et Wallet, qui ont chacune des lois spécifiques à l’industrie.

En gardant à l’esprit la politique de confidentialité unifiée et l’idée que votre historique de navigation pourrait être utilisé contre vous, est-il possible de garder vos informations personnelles ?

Si vous êtes très préoccupé par la confidentialité, vous pouvez faire beaucoup d’efforts pour cacher ce que vous faites avec Google. Mais vous ne pouvez pas dicter votre comportement en fonction de vos paramètres de confidentialité.

Conseil n ° 1: déconnectez-vous de Google lorsque vous avez terminé

Cela semble trop simple. Si simple, en fait, qu’il est facile de l’oublier, surtout si vous êtes pressé de quitter le bureau. Prêt ? Déconnectez-vous de votre compte Google.

Si vous allez dans un navigateur Web et que Google vous a connecté, Google collecte des cookies. Mais vous devriez d’abord vous déconnecter, et ensuite, il ne saura pas si c’est vous qui utilisez le navigateur. Mais même si vous êtes déconnecté, Google pourra toujours voir l’adresse IP de votre ordinateur.

Conseil n ° 2: Activer la navigation privée dans votre navigateur Web

Dans Google Chrome, choisissez l’option « Navigation incognito », ce qui signifie que les pages que vous recherchez n’apparaîtront pas dans l’historique de votre navigateur ou dans l’historique des recherches. Elles ne laisseront pas non plus de traces, comme des cookies, sur votre ordinateur.

Cependant, même si vous optez pour «incognito», les sites Web peuvent toujours collecter ou partager des informations vous concernant. Incognito empêche Google Chrome de stocker des informations vous concernant, mais cela ne signifie pas pour autant que vous êtes à l’abri des autres sites. De même, vous ne recevrez plus des pubs du genre « Besoin d’un consultant en référencement naturel ? » alors que vous vous renseignez juste sur une agence web. Bonjour l’anonymat !

Sur Firefox, vous pouvez activer la navigation privée et «ne pas suivre» . De même, dans Safari, Opera et IE9, activez «en privé». Les fonctions de navigation privée effacent vos cookies lorsque vous fermez la fenêtre. Si vous êtes sur un iPhone, allez dans Paramètres> Safari et activez la navigation privée.

Conseil n°3 : Allez anonyme avec Anonymizer ou Tor

Si vous souhaitez utiliser votre connexion Internet avec Anonymizer, Google ne pourra pas voir votre adresse IP. Anonymizer masque votre connexion IP, protégeant toute votre activité Internet, où que vous soyez et quel que soit le réseau que vous utilisez.

Tor, que vous pouvez trouver sur torproject.org , est un logiciel libre et un réseau ouvert qui protège contre la surveillance du réseau, en vous gardant anonyme sur le Web. « Tor et TorProject ont été développés pour répondre aux besoins des personnes relevant de régimes répressifs, afin de garantir l’anonymat», a déclaré Cobb. « Cela garantit que ce que vous recherchez ne soit pas visible. » Ces mesures s’adressent aux personnes qui ne souhaitent pas que leurs activités sur Internet soient retracées à leur adresse IP.  »

Conseil n °4 : Utilisez un VPN (Virtual Private Network)

L’utilisation d’un VPN rend plus difficile le suivi de quelqu’un jusqu’au point de terminaison d’origine. Ils sont plus difficiles à contourner.

Le VPN est associé à l’adresse IP de l’utilisateur. Votre adresse IP est donc la leur et votre adresse IP réelle est masquée. Il garantit que chaque page visitée est aussi sécurisée qu’un site bancaire, transformant le trafic HTTP en HTTP (S).

Le VPN détecte et bloque également les logiciels malveillants, y compris les sites de logiciels malveillants, les sites de phishing ou illégaux, les sites infectés, les sites de spam

Conseil n °5: ajustez les paramètres de votre historique Web

Accédez à votre tableau de bord Google et consultez les paramètres de confidentialité de Google, en les modifiant pour limiter la quantité d’informations collectées par Google. Les fonctionnalités de navigation privées effacent vos cookies lorsque vous fermez cette fenêtre.

La désactivation de cet historique Web n’empêche pas Google de collecter et de stocker des informations à des fins internes, mais vous pouvez vous sentir plus à l’aise.

Derniers mots

Google définit les «informations personnelles sensibles» comme des «informations personnelles relatives à des faits médicaux confidentiels, des origines raciales ou ethniques, des convictions politiques ou religieuses ou à la sexualité», conformément à la politique de confidentialité de Google.

Google indique qu’il ne partagera ce type d’informations qu’avec votre consentement: «Nous partagerons des informations personnelles avec des sociétés, des organisations ou des personnes ne faisant pas partie de Google lorsque nous aurons votre consentement. Nous avons besoin d’un consentement préalable pour le partage de toute information personnelle sensible.  »

Derniers conseils, si vous souhaitez utiliser Google en tout confidentialité, pourquoi pas ne pas utiliser un moteur de recherche alternatif. Cela vous permettra de ne laisser aucune trace sur Google !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *